COVID-19 : Dernières Infos (à jour)

Mis à jour le 4 juin à 9h (heure de Hong Kong)

 

La pandémie de COVID-19 a entraîné une explosion d’informations et d’opinions sur internet et les réseaux sociaux. Nous pensons que sur tout ce qui touche à la santé en général, il est essentiel de s’en tenir aux faits, et d’avoir de l’information crédible et vérifiée. La mission d’AD MediLink est de vous apporter la meilleure information possible, pour que vous preniez les bonnes décisions.

 


Le virus a causé 384 463 décès dans plus de 188 pays. Il y a 6 399 230 cas confirmés, dont plus de 1 700 000 aux États Unis.

 

Le point sur la situation (au 4 juin)

Nombre total de cas (dans le monde) : 6 399 230. 

Nombre total de décès : 384 463.

Nombre de personnes qui n’ont plus le virus : 2 641 068.

Nombre de cas à Hong Kong: 1 093.

20 pays avec le plus de cas (source Johns Hopkins)

1. États-Unis: 1 789 102.

2. Brésil: 514 579.

3. Russie: 362 705 .

4. Royaume-Uni: 266 619.

5. Espagne: 236 555.

6. Italie: 230 364.

7. France: 182 700.

8. Allemagne: 181 473.

9. Turquie: 158 587.

10. Inde: 150 028.

11. Iran: 139 949.

12. Pérou: 129 020

13. Canada: 88 570.

14. Chine: 84 102.

15. Arabie Saoudite: 76 545.

16. Chile: 77 617.

17. Mexique: 74 594.

18. Belgique: 57 983.

19. Pakistan: 57 898.

20. Pays-Bas: 45 647.

Développements mondiaux sur COVID-19

– Les aéroports en Italie peuvent réouvrir à partir du 3 juin.

– Le Royaume-Uni a prévu a réouvert ses écoles.

– Malgré un nombre de cas encore très élevé, les États-Unis ont commencé leur déconfinement.

– Singapour a fermé toutes ses écoles et une grande partie des lieux de travail.

– Les jeux olympiques de Tokyo sont reportés à l’année prochaine.

– Presque 10% des décès dans le monde sont au Royaume-Uni.

– L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont fermé leurs frontières aux non-résidents. 

– La France a débuté son déconfinement.

– Hong Kong a enregistré son quatrième décès.

– Israel recommande désormais à tous ses ressortissants de ne faire aucun voyage à l’étranger, où que ce soit.

 

Les dernières mesures prises à Hong Kong

Voici les dernières mesures du gouvernement de Hong Kong (par ordre chronologique) :

– Les élèves des écoles internationales on fait leur rentrée en suivant des protocoles strictes de distanciation sociale.

– Les bars,  musées et plusieurs endroits ‘sociaux’ ont été réouverts.

– Les frontières sont maintenant fermées aux étrangers indéfiniment.

– Les examens du Baccalauréat International (IB) ont été annulés à Hong Kong et dans le reste du monde.

Fermeture de la plupart des points frontaliers avec la Chine continentale : Carrie Lam a annoncé le 3 février qu’à partir de minuit le 4 février, seuls 2 points de passage terrestres resteront ouverts: Shenzhen Bay et le pont HK-Zuhai-Macao. Les frontières à Lo Wu, Lok Ma Chau et Macao Ferry Terminal seront fermées. L’aéroport international de Hong Kong et le Kai Tak Cruise Terminal restent ouverts. En résumé, sur les 14 points de frontière entre Hong Kong et la Chine continentale, 10 sont fermés et 4 restent ouverts. 

De nouvelles mesures drastiques pour limiter les voyages transfrontaliers : lors d’une nouvelle conférence de presse le 28 janvier, Carrie Lam a annoncé de nouvelles mesures pour réduire les voyages transfrontaliers. À partir de jeudi 30 janvier à minuit, six des quatorze points d’entrée entre la Chine et Hong Kong seront fermés. Les arrivées par train et par ferry seront interrompues, les arrivées par avion diminuées de moitié et le trafic routier considérablement réduit. Pékin a également accepté de cesser de délivrer des visas de voyage individuels à ses ressortissants. 

Fermeture des installations sportives et culturelles : le Département des loisirs et des services culturels de Hong Kong a annoncé la fermeture de tous les centres sportifs, piscines publiques, musées et bibliothèques du mardi 28 janvier jusqu’à nouvel ordre. Le communiqué de presse complet est ici.

 

Rappel : qu’est-ce que le COVID-19 ?

Un coronavirus est une sorte de virus courant qui provoque une infection du nez, des sinus ou du haut de la gorge. Cette grande famille de virus provoque des maladies respiratoires légères à modérées bien connues comme le rhume, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les coronavirus se propagent en toussant, en éternuant ou en touchant une personne infectée.

La plupart des coronavirus ne sont pas dangereux et la plupart des gens contractent une infection à coronavirus au moins une fois dans leur vie, habituellement lorsque nous sommes enfant, avec des symptômes bénins. Dans des cas plus rares, des personnes ont été infectées par un type de coronavirus plus grave comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) ou le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV).

Les coronavirus sont des virus zoonotiques, ce qui signifie qu’ils se transmettent des animaux aux humains. Pour rappel, le SRAS a été transmis des civettes aux humains et le MERS des dromadaires aux humains, comme le rappelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un nouveau coronavirus (nCoV) est une nouvelle souche qui n’a pas été identifiée auparavant chez l’homme. Le nouveau coronavirus a d’abord été nommé 2019-nCoV. Il a ensuite été rebaptisé COVID-19 par l’OMS.

 

Quels sont les symptômes ?

COVID-19 présente les symptômes suivants :

– Fièvre

– Toux

– Courbatures

– Maux de tête

– Difficultés respiratoires

Ces symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la grippe dite classique. Chez certains patients, des complications peuvent ensuite se développer, comme des pneumonies sévères dans les cas les plus graves. « Des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires détectables par radiologie sont également décrites, ainsi que des formes plus sévères », selon Santé publique France.

Comme avec tous les coronavirus, les personnes fragiles (dont le système immunitaire est faible), c’est à dire les personnes âgées et atteintes de maladies chroniques sont plus à risque que le reste de la population.

 

Retrouvez notre interview exclusive avec le Dr Sarah Borwein, pour bien comprendre l’épidémie et mieux la gérer.

 

D’où vient le COVID-19 ?

Le 31 décembre 2019, la Chine a alerté l’OMS de plusieurs cas de pneumonie dans la ville de Wuhan. Wuhan compte 11 millions d’habitants et est située dans la province centrale du Hubei, qui compte elle-même 60 millions d’habitants. Plusieurs des personnes infectées par le virus ont travaillé ou visité un grand marché de fruits de mer et d’animaux de Wuhan, suggérant une possible origine zoonotique à l’épidémie. Le marché de gros de Huanan Seafood à Wuhan a été fermé le 1er janvier.

Le 5 janvier, des responsables et des experts chinois ont exclu la possibilité qu’il s’agisse d’une récurrence du SRAS. Les tests ont montré que les cas étaient dus à un nouveau coronavirus, qui a été nommé 2019-nCoV (il a depuis été rebaptisé COVID-19).

Le 11 janvier, la Chine a annoncé son premier décès: un homme de 61 ans qui avait visité le marché des fruits de mer. Il a été admis à l’hôpital et est décédé le soir du 9 janvier lorsque son cœur s’est arrêté.

L’épidémie s’est depuis propagée dans le monde entier, et les autorités intensifient leurs efforts pour la freiner.

 

Recommandations et conseils à suivre

Le Center for Health Protection de Hong Kong ainsi que l’OMS et le CDC aux États-Unis ont publié des avis sur le sujet. 

Les recommandations de l’OMS et du CHP portent sur l’hygiène des mains et des voies respiratoires et les pratiques alimentaires sûres:

– Nettoyez fréquemment vos mains en utilisant un désinfectant à base d’alcool ou du savon et de l’eau.

– Lavez-vous les mains avec du savon liquide, de l’eau et frottez pendant au moins 20 secondes. Sécher avec une serviette en papier jetable.

– Si de l’eau et du savon ne sont pas disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool à 70 à 80%.

– Évitez de toucher vos yeux, votre bouche et votre nez.

– Lorsque vous toussez et éternuez, couvrez la bouche et le nez avec le coude ou un mouchoir propre – jetez immédiatement le tissu et lavez-vous les mains.

– Évitez tout contact avec des personnes qui ont de la fièvre / de la toux.

– Si vous avez de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires, consultez un médecin rapidement et partagez vos antécédents de voyage.

 

Quand faut-il voir un médecin ?

Portez un masque chirurgical et consultez immédiatement un médecin si vous:

– avez des symptômes respiratoires,

– avez de la fièvre et surtout, 

– si vous avez voyagé.

Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous avez, consultez un médecin. Dans le contexte actuel et bien qu’il soit important de rester calme, il vaut mieux être en sécurité!

 

Vous avez des enfants? Retrouvez notre interview exclusive avec le Dr Eddie Cheung.

 

Vous attendez un bébé? Lisez notre interview exclusive avec le Dr Zara Chan.

Besoin d’assurance santé ? Vous voulez des conseils d’experts ? Contactez AD MediLink maintenant à hello@admedilink.hk ou +852 2606 2668 pour recevoir un devis gratuit. Nos conseillers francophones répondront à toutes vos questions.

____________________________________________________________

Cet article a été rédigé de manière indépendante par AD MediLink et n’est pas sponsorisé. Il est uniquement informatif et ne vise pas à se substituer à des conseils professionnels et ne doit jamais être invoqué pour des conseils spécifiques.